Assemblée générale tenue à la Bibliothèque Royale (Sky Room) à Bruxelles, le 17 mars 2018

Algemene vergadering in de Koninklijke Bibliotheek (Sky Room) te Brussel op 17 maart 2018

 

Première partie : Assemblée générale des membres titulaires
Eerste deel : Algemene vergadering van de werkende leden

Présents – Aanwezig : Mmes L. Claes, L. Everaert, Gh. Moucharte, S. Scheers, MM. Fr. de Callataÿ (président), Ch. Lauwers (secrétaire), J. Moens (bestuurder), J. van Heesch (bestuurder), H. Dewit, J.-M. Doyen, W. Geets, Ph. Sadin, E. Schutyser.

Représentés avec procuration – Vertegenwoordigd met volmacht : Représentés avec procuration – Vertegenwoordigd met volmacht : Mmes R. Gyselen, Fr. Stroobants, MM. G. Cornet, W. Geets, M. Gheerardijn, J.-Cl. Martiny, Cl. Roelandt (contrôleur), Ph. Sadin, R. Van Laere, K. Verboven.

Excusés - Verontschuldigd : MM. M. Gheerardijn, Cl. Roelandt, H. Vanhoudt.

Le président de la Société, François de Callataÿ, ouvre la séance à 10h30 et souhaite la bienvenue aux membres présents :

« Hartelijk welkom beste confraters, bienvenue, chères consœurs, chers confrères. Deze vergadering van de werkende leden is gepland om niet langer te duren dan een half uur en we hebben toch een paar punten om de discuteren. Je propose donc de reporter mon allocution présidentielle pour l’assemblée plénière. Eerst horen we het verslag van onze penningmeester (en ook onder-voorzitter), Huguette Taymans, die door droevige persoonlijke omstandigheden, vandaag afwezig is. Ik dank Jan Moens, ook een cijferman, om dus in haar plaats te rapporteren. »

Jan Moens, administrateur, présente le rapport de la trésorière pour l’exercice financier 2017 :

 

RECETTES/ONTVANGSTEN

2017

COTISATIONS/LIDGELDEN
a)   arriérés/achterstallig
b)   année en cours/lopend jaar
c)   anticipées/vooruitbetaald
d)   institutionnelles/institutionele


0,― 
4.059,95
4.452,99
1.644,63

TOTA(A)L A

10.157,57

VENTES
a)   ordres permanents/abonnementen
b)   frais remboursés/terugbetaalde kosten
c)   ventes occasionnelles/losse verkopen
d)   frais remboursés/terugbetaalde kosten


5.004,—
1.126,02
719,—
36,40

TOTA(A)L B

6.886,32

DIVERS(EN)
a)   intérêts/interesten
b)   autres/andere


1.229,21
-

TOTA(A)L C

1.229,21

TOTA(A)L A + B + C

18.273,10

DÉPENSES/UITGAVEN

2017

REVUE/TIJDSCHRIFT
a)   impression/drukken
b)   emballage/verpakking
c)   frais de port/portkosten
d)   rédaction/redactie


5.083,76
318,00
1.251,65

TOTA(A)L A

6.653,41

FONCTIONNEMENT/WERKING
a)   timbres poste/postzegels
b)   papeterie-bureau/bureelkosten
c)   frais banque/bankkosten
d)   représentation/representatie
e)   colloque/colloquium


318,60
42,49
0,30
505,34
7.157,37

TOTA(A)L B

8.024,10

DIVERS(EN)
a)   cotisations/lidgelden
b)   Moniteur/Staatsblad
c)   impôts/belastingen
d)   website
e)   médaille/medaille


150,—
253,86
502,98
95,56
52,86
5,283.08

TOTA(A)L C

6.285,48

TOTA(A)L A + B + C

20.962,99

Jan Moens signale que le Conseil d’Administration a décidé de limiter le stock de la Revue belge de Numismatique, conservé actuellement chez Cultura, à Wetteren, à cinq exemplaires par volume, et de ramener ces exemplaires au Cabinet des médailles de la KBR.

En l’absence de Claude Roelandt, contrôleur aux comptes, Johan Van Heesch, administrateur, présente à l’écran le courriel par lequel le contrôleur valide les comptes annuels de 2017.

De voorzitter verzoekt Jan Moens om nogmaals Huguette Taymans te vervangen om de begroting 2018 voor te stellen :

RENTREES / INKOMSTEN    
 

 

 
Cotisations / lidgelden  

9.900,00

 

 

 
A recevoir / Te ontvangen

 

290,00

 

 

 
Factures à émettre en / Te factureren in 2017

5.000,—

 
Ventes occasionnelles / Buitengewone verkopen

800,—

 
Intérêts / Intresten

1.200,—

 
 

 

7.000,—

 

 

 
Total rentrées / Totale ontvangsten

 

17.190,00

 

 

 
DEPENSES RECURRENTES / TERUGKERENDE UITGAVEN

 

 
 

 

 
Revue / Tijdschrift

 

6.300,—

Fonctionnement / Werkingskosten

 

1.110,—

Divers / Diversen

 

689,48

 

 

 
DEPENSES NON-RECURRENTES / EENMALIGE UITGAVEN

 

 
Prix quadriennal / Vierjaarlijkse prijs

2.000,—

 
Total  / Totaal

 

2.000,—

 

 

 
Total des dépenses  / Totale uitgaven

 

10.099,48

 

 

 
RESULTAT / RESULTAAT

 

7.090,52

 

Les comptes de l’année 2017 et le budget prévisionnel de 2018 sont approuvés à mains levées par les membres titulaires présents. Décharge est donnée au Conseil d’Administration.

Le président passe ensuite au point suivant, à savoir les élections de nouveaux membres :

« We komen nu aan de verkiezingen. We zijn met 13 aanwezige leden en we hebben 16 volmachten gekregen. Mars 2018 est un excellent cru pour la Société avec les candidatures de six nouveaux membres, trois régnicoles, 2 étrangers et un institutionnel, basé en Chine de surcroît ce qui atteste de notre rayonnement très au-delà de notre « petite terre d’héroïsme ». Les dossiers de candidature ont été envoyés à chacun en temps utile par notre secrétaire et peuvent être consultés ici si besoin en est. »
L’Assemblée procède au vote à bulletins secrets. Les six candidats sont élus à une quasi-unanimité :
– Corresponderende leden : Mevrouw Lysiane Delanaye (peters : Ch. Doyen en Fr. de Callataÿ), de Heren Albert Boon (peters : H. Taymans en J. Moens) en Guy Vernieuwe (peters : R. Renard en Ch. Lauwers).
– Membres étrangers : Messieurs Marius Mielczarek (parrains : FdC et CF) et Noé Conejo Delgado (FdC et CL).
– Membre institutionnel : Institute for the History of Ancient Civilizations, Changchung, Chine (parrains : FdC et JvH).

Le président annonce la prochaine réunion de l’INC à Bruxelles les 6 et 7 mai 2019, avant de clôturer l’Assemblée Générale des membres titulaires.

Seconde partie : Assemblée plénière – Tweede deel : Plenaire vergadering

Présents – Aanwezig : voir ci-dessus + Mmes M De Ridder, J. Lormier, MM D. Bocciarelli, J. Laureys, J. Olivier, H. Rambach, L. Severs, H. Van Caelenberghe, G. Vernieuwe, M. Wauthier.

Excusés – Verontschuldigd : Mmes A. Pourbaix, MM Jos Benders, Albert Boon, Eddy Kerssens, Guy Lejeune, Jacques Meissonnier, R. Renard.

Le président accueille les membres correspondants et prononce son Allocution :

« Hartelijk welkom beste confraters,
Bienvenue, chères consœurs, chers confrères,

Ons Genootschap blijkt het heel goed te maken.
Eerst en vooral hebben we zopas zes nieuwe leden gekozen, een mooi aantal zelden bereikt in het verleden met, onder meer, een institutioneel lid uit China.
Deuxièmement, notre Revue se porte aussi très bien – j’allais dire presque “trop bien”. Avec 522 pages (de c. 2.500 caractères soit un total très largement au-dessus du million de caractères [1,3]), la RBN 2017 est la plus fournie jamais produite dans l’histoire de la Société royale de Numismatique de Belgique. On dépasse sensiblement les 470 pages atteintes en 2015, les 425 atteintes en 1995 ou les 435 de 1990, année de publication par Raf Van Laere des tables cumulatives juste avant le Congrès de la CIN en 1991. Vanaf 2015 hadden we systematisch meer dan 400 bladzijden, terwijl we daarvoor regelmatig onder de 300 bleven. Het is zo dat wij meer en meer ‘internationaal gaan’, met artikels van collega’s van verschillende landen en talen. Onze internationale erkenning is bijzonder groot. Laten we eraan herinneren dat, in het gebied van de numismatiek, er slechts enkele tijdschriften, nl. minder dan 10, beschikken over een ERIH ranking (European Reference Index for the Humanities), en de RBN is daar één van. We moeten hier Jan Moens hartelijk bedanken voor als wat hij doet voor ons tijdschrift. Nauwkeurigheid, efficiëntie, snelheid : al deze kwaliteiten worden nu erkend op internationaal niveau. Zeer hartelijk bedankt, Jan.
Ten derde, heeft het Genootschap een nieuwe prijs gesticht om specifiek de numismatiek van onze streken te bevorderen. Deze prijs, genaamd Goltzius Prijs na de beslissing van de vorige Algemene Vergadering, is een driejaarlijkse prijs van 2.000 euro die tot doel heeft om kwaliteitswerk over de Zuidelijke Nederlanden te belonen, vanaf de Merovingers tot vandaag, zonder leeftijds- of nationaliteitsbeperkingen voor de auteurs. De eerste toekenning is gepland voor mei 2019, bij de derde editie van onze driejaarlijkse conferentie over numismatiek in onze streken die dit keer zal handelen over penningen.
Enfin et quatrièmement, la santé financière de notre Société est solide. Les comptes 2017 viennent d’être approuvés par l’assemblée de membres titulaires. En dépit de deux grosses dépenses exceptionnelles supportées en 2017 – la publication et la distribution gratuite à tous nos membres des actes du colloque Belgian Numismatics in Perspective tenu le 21 mai 2016 pour célébrer notre 175ème anniversaire (7.157 €) ainsi que la frappe de médailles destinées à renouveler notre stock (5.283 €) – les comptes de la Société n’accusent qu’un malus de moins de 2.700 €. De financiële toestand is dus zeer sterk, met elk jaar een toename van onze activa met meer dan 8.000 € op een regelmatig basis. Door zeer droevige omstandigheden, is Huguette Taymans, onze penningmeester, niet aanwezig vandaag, maar ik vraag om haar een luid applaus te geven.
Ik zou willen afsluiten met een opmerking die absoluut fundamenteel is maar toch zelden wordt gemaakt in zo een officiële verslag : la Société va bien aussi et peut-même d’abord parce qu’il y règne une très bonne atmosphère ; les réunions du Conseil ou des co-directeurs de la Revue sont marquées du sceau de l’harmonie et même d’une certaine gaieté ; nous avons plaisir à nous retrouver. Je veux très chaleureusement remercier ici Huguette, Christian, Christophe, Claude, Jan, Johan et Raf. »

Le président procède ensuite à la proclamation des nouveaux membres :

« Drie nieuwe corresponderende leden werden verkozen : Madame Lysiane Delanaye (parrains : Charles Doyen et François de Callataÿ), de Heer Albert Boon (peters : Huguette Taymans en Jan Moens) et Monsieur Guy Vernieuwe (parrains : Régis Renard et Christian Lauwers). Élection de deux nouveaux membres étrangers : Monsieur Marius Mielczarek, de Lodz en Pologne (parrains : François de Callataÿ et Christophe Flament) et Monsieur Noé Conejo Delgado, de Badajoz en Espagne (parrains : François de Callataÿ et Christian Lauwers). Ten laatste, verkiezing van een nieuwe institutioneel lid: het Institute for the History of Ancient Civilizations, Changchung, China (peters: François de Callataÿ en Johan van Heesch). » L’Assemblée applaudit Monsieur Guy Vernieuwe, qui est présent dans la salle. Le président reprend :
Il m’est particulièrement agréable à présent de faire rapport sur le lauréat de la dixième édition du Prix quadriennal de numismatique de la Société royale de Numismatique de Belgique. Fondé fin 1976 et attribué pour la première fois en 1981, ce prix s’est aujourd’hui forgé une belle réputation au sein du monde numismatique. Rappelons qu’il est accessible à tout auteur de moins de 35 ans au moment du dépôt, sans limites de nationalité ou de thème à l’intérieur du vaste champ des études de numismatique. Il a presque toujours récompensé des thèses de doctorats souvent soutenues en France ou en Angleterre mais pas seulement.
Pour cette dixième édition, le jury du Prix quadriennal de numismatique, formé par les co-directeurs de la RBN, a eu à opérer un choix parmi les quatre candidatures soumises, dont trois thèses de doctorat. Le jury tient tout d’abord à remercier les quatre candidats qui nous ont fait l’honneur de soumettre leurs travaux en les félicitant pour la qualité de ces derniers. C’est à l’unanimité que le jury a choisi de récompenser le travail de M. Dorian Bocciarelli : Le principat de Galba. Étude historique et numismatique, une thèse de doctorat présentée en 2016 à l’École pratique des Hautes Études, à Paris, sous la direction de Michel Amandry. Il s’agit d’une œuvre monumentale comprenant 1.405 pages, dont 741 de texte, réparties en 4 volumes. Comme on sait, l’empereur Galba n’a régné que sept mois, de juin 68 à janvier 69. Or ce ne sont pas moins de 7.366 monnaies que Dorian Bocciarelli a pu réunir et étudier pour ce règne très court, à quoi s’ajoutent plus de 1.500 monnaies de matériel connexe. La précieuse étude de coins, la finesse des traitements techniques ainsi que la prudence des raisonnements historiques a convaincu le jury de la parfaite maîtrise de Dorian Bocciarelli à utiliser les monnaies pour écrire l’Histoire.

Dorian Bocciarelli et sa compagne ont tenu à faire le déplacement et sont ici parmi nous. Mon cher Dorian, c’est un vif plaisir pour moi de te remettre solennellement la médaille accompagnant la dixième édition du Prix Quadriennal de la Société royale de Numismatique de Belgique. Je rappelle que le prix proprement dit est constitué d’une somme de 2.000 € (soit une augmentation de 750 € par rapport aux dernières attributions – un autre signe de santé de notre Société). »
Le président ajoute que cette thèse est à ce jour un des meilleurs dossiers liant la monnaie et la guerre.

L’Assemblée applaudit Dorian Bocciarelli, qui prend à son tour la parole. Le lauréat remercie la Société royale et les directeurs de la RBN. Ce prix est un grand honneur, qui couronne le travail de six années ; il permettra la publication de sa thèse chez Ausonius, à Bordeaux. Il rappelle que c’est la RBN qui, dans son numéro de 2014, a publié son premier article scientifique, Les deniers fourrés à l’effigie de Vitellius, article en désaccord avec les théories de Michael Crawford. Citant ensuite César - « Fortissimi sunt Belgae » - le lauréat remercie François de Callataÿ pour ses cours portant sur la quantification en numismatique, qu’il a suivis à l’EPHE-Sorbonne, et qui ont eu une grande influence sur la suite de son parcours scientifique.

Le secrétaire, Christian Lauwers, présente ensuite son rapport moral :

« Geachte confraters, chères consœurs, chers Confrères,
Naar jaarlijkse gewoonte en conform onze statuten breng ik u graag verslag uit over de activiteiten van ons Genootschap in het afgelopen jaar.
Ik zal slechts enkele woorden wijden aan onze publicaties van vorig jaar, aangezien onze Voorzitter er al in detail over heeft gesproken. Maar dit moreel verslag zou onvolledig zijn indien ik niet het Belgisch Tijdschrift voor Numismatiek 2017, met zijn 522 pagina’s, en het volume Belgian numismatics in perspective, waarin de lezingen van het 175-jarig jubileum colloquium zijn opgenomen, zou citeren. Dit boek geeft zowel een historische achtergrond als een update van de studie van numismatiek in ons land. In de overtuiging dat kennis gedeeld moet worden, hebben onze werkende leden ervoor gekozen om de gedrukte versie van dit boek gratis te verspreiden onder al onze leden en onmiddellijk beschikbaar te stellen op onze website.
Nous avons au cours des deux Assemblées Générales de cette année accueilli pas moins de 9 nouveaux membres. Je profite de cette occasion pour souhaiter en notre nom à tous la bienvenue à Mme Lysiane Delanaye, MM Antony Kropff, Arnaud Grispen, Ronald Wientjes, Guy Vernieuwen, Albert Boone, Mariusz Mielczarek, Noé Conejo Delgado, et à notre premier membre institutionnel chinois, the Institute for the History of Ancient Civilizations. C’est avec un grand plaisir que nous vous accueillerons, si vous le souhaitez, lors de nos réunions mensuelles et des colloques que nous organisons régulièrement dans la Bibliothèque royale. Merci de témoigner, par votre adhésion, de la vitalité de notre Société.
De nombreux orateurs nous ont fait bénéficier, lors de nos réunions, des résultats de leurs recherches. Cette année, nous avons, au gré des conférences, beaucoup voyagé dans l’espace et le temps. Les exposés nous ont entraînés au Congo, au Japon, en Grèce, aux Pays-Bas, en Jordanie, à Rome, en Angleterre et à Byzance, et ce depuis les Guerres médiques du début du Ve siècle avant Jésus-Christ jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Les questions abordées ont également été très variées. Les trésors, les rapports entre les monnaies et l’Histoire, la propagande des pouvoirs émetteurs, l’iconographie, les contremarques et les monnaies trouvées lors de fouilles archéologiques ont fait l’objet de conférences plus intéressantes les uns que les autres. Secundaire gebruiken van munten, zoals herkenningstekens bij vondelingen, alternatieve munten of noodgeld, bijvoorbeeld rantsoeneringzegels en munten door de Japanners geproduceerd voor hun bezette grondgebieden tijdens de Tweede Wereldoorlog, medailles die gebruikt werden als propagandamiddelen door de missionarissen, antieke handelsgewichten en nog de termen die in het verleden gebruikt werden om onze discipline te beschrijven, zijn ook onderwerp geweest van spannende presentaties. Hartelijk dank aan alle sprekers van dit jaar, un grand merci à tous les orateurs de cette année !
De zomervergadering van ons Genootschap ging door te Utrecht op 16 en 17 juni 2017 waar we op uitnodiging van Koninklijk Nederlands Genootschap te gast waren ter gelegenheid van hun 125-jarig bestaan. Een tiental leden van ons Genootschap waren aanwezig. Naast de lezingen over diverse onderwerpen was er ook een tentoonstelling met een 120-tal penningen betreffende onze beide Genootschappen. De tentoonstelling kon trouwens onmiddellijk aangevuld worden met de nieuwe zilveren penning van het KBGN, die voor de keer werd uitgereikt door onze ondervoorzitter, Huguette Taymans.
Notre site internet, animé et tenu à jour par Jan Moens, a lui aussi fait preuve d’une belle vitalité. Vous pouvez y trouver tous les résumés des conférences données lors de nos réunions, ainsi que l’agenda des réunions à venir. Le pdf de tous les articles de la RBN parus jusqu’en 2012 s’y trouve également en accès libre.
Notre Société remplit particulièrement bien son rôle pédagogique. Des cours et des séminaires sont donnés par nos membres dans les universités de Gand, Louvain, Louvain-la-Neuve, Namur, Leiden, Lille et Paris, tandis que le Cabinet des médailles de la Bibliothèque royale accueille régulièrement des stagiaires. Plusieurs de nos membres ont encadré et encadrent encore des doctorants, comme promoteurs et comme membres des comités d’accompagnement. Nos réunions mensuelles offrent à ces doctorants l’occasion de présenter leurs recherches en cours, et de se former à la prise de parole en public. Durant les douze mois écoulés, deux de nos membres sont devenus docteurs, Fran Stroobants et moi-même, sous la direction de Johan van Heesch et avec l’assistance de François de Callataÿ. Trois de nos membres les plus récents préparent en ce moment leur thèse : Louise Willocx et Lysiane Delanaye sous la direction de Charles Doyen, et Luc Severs sous la direction de Jean-Marc Doyen. Tous nos vœux de réussite les accompagnent.
De publicaties van onze leden waren bijzonder talrijk en altijd van zeer hoge kwaliteit. Aan de kant van de numismatiek van de Zuidelijke Nederlanden, van de middeleeuwen tot de moderne tijd, wil ik citeren de boeken van Jean-Claude Martiny Het Munthuis van Gent, van Hugo Vanhoudt De munten van de Bourgondische, Spaanse en Oostenrijkse Nederlanden en van de Franse en Hollanse periode, van Willy Geets, De Mechelse muntslag onder Filips de Schone in context (1485 - 1494), alsook het monumentale werk van René Waarzeggers, in 14 volumes, met medewerking van Harry Dewit, Leuven in metaal vereeuwigd. Du côté des monnaies trouvées en contexte archéologique, des trésors et des monnaies de sites, je voudrais citer les publications de notre société-sœur, le Cercle d’études numismatiques, qui, sous la direction scientifique de Jean-Marc Doyen a publié en un an pas moins de trois ouvrages, dont les Mélanges en mémoires de Marc Bar, auquel de nombreux membres de la Société royale ont participé, ainsi que le volume 7 du Journal of Archaeological Numismatics. Cette dernière publication connaît une diffusion croissante, tant à l’étranger qu’en Belgique. Je citerai enfin la publication très attendue des actes du Colloque organisé à Bruxelles en septembre 2013 par Charles Doyen, Étalons monétaires et mesures pondérales entre la Grèce et l’Italie.
Het zijn de leden van een geleerd genootschap die het doen leven. Als ons genootschap zo goed leeft, is het aan u allen te danken die vergaderingen bijwonen, artikelen schrijven, lezingen geven tijdens de vergaderingen en congressen. Voor dit alles, aan u allen, een enorme dank u – à tous, pour vos nombreuses activités au sein de notre Société, un énorme merci ! »

Le président introduit ensuite le conférencier du jour :
« Nous avons aujourd’hui un deuxième invité parisien : Julien Olivier, responsable des collections de monnaies grecques du département des Monnaies, médailles et antiques auprès de la Bibliothèque nationale de France. La BnF, comme le veut l’acronyme officiel, ou la BN, comme la surnomme ceux qui y travaillent ou la fréquentent, possède une des plus importantes collections de monnaies grecques au monde (avec Berlin, Londres et New York, elle fait partie des « big four ») et cette collection a deux particularités qui la rendent unique : primo, elle est la seule qui soit entièrement digitalisée avec possibilité d’obtenir des images de très haute résolution via le site Gallica ; secundo, elle est la seule à présenter un nombre important de provenances remontant au XVIIIe siècle ou avant, ce qui en fait un témoin de tout premier choix pour écrire l’histoire des collections, ce dont Julien Olivier ne manque pas lui-même de profiter. Julien Olivier est d’abord un spécialiste des monnayages royaux hellénistiques et en particulier ptolémaïques. Sa thèse de doctorat, soutenue brillamment (avec les félicitations du jury) en octobre 2012 à l’Université d’Orléans sous la direction d’Arnaud Suspène et avec le co-encadrement de Maryse Blet-Lemarquand de l’IRAMAT, avait pour titre : « Arché et Chrèmata en Egypte au IIe s. av. J.-C. (204-81 av. J.-C.) ». Il y présentait entre autres une étude de coins portant sur 6.413 monnaies, soit un des plus grands efforts du genre mené à ce jour. On se souvient aussi que Julien Olivier nous a fait l’honneur de publier dans la RBN 2013 un article essentiel de plus de 100 pages co-signé avec l’Américaine Cathy Lorber. Ces dernières années, il a fait connaître des travaux d’une importance capitale s’agissant de l’analyse des monnaies d’or et d’argent des royaumes hellénistiques, en tirant le meilleur parti de sa proximité historique avec l’IRAMAT (ex-Centre Ernest Babelon) situé sur le campus de l’Université d’Orléans. Ancien guide du château de Chambord, Julien Olivier a choisi de nous parler aujourd’hui de L’or monnayé des Ptolémée (avec un « s » final qui a glissé sur l’invitation). »

Voici le résumé de cette communication :
« Les Ptolémées, rois gréco-macédoniens d’Égypte entre 323 et 30 av. J.-C. ont émis un abondant monnayage d’or entre la fin du IVe siècle et le milieu du IIe siècle avant notre ère. Déjà célébrés (ou dénigrés) par leurs contemporains pour leur richesse en or, ces souverains ont progressivement élaboré un système monétaire original, distinct de celui du reste du monde hellénistique, hérité du règne d’Alexandre le Grand. Après un point sur l’histoire de la collection de ces monnaies d’or à la BnF (92 exemplaires aujourd’hui recensés) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, les grands types ainsi que les différentes réformes ont été présentés. Un intérêt particulier a été porté à l’origine du métal monnayé. Au regard des textes, de documents papyrologiques et des analyses élémentaires pratiquées au laboratoire IRAMAT-CEB (UMR 5060, CNRS-Université d’Orléans), c’est bien la prise des fabuleux trésors achéménides qui doit être à l’origine de cet imposant monnayages des rois lagides. Enfin, la question de l’usage de ces monnayages a été abordée. Moyen de diffusion des portraits royaux (contrairement aux monnayages d’argent ou de bronze), l’or est aussi un révélateur de la truphè royale. Néanmoins, ce sont bien les dépenses liées à la guerre qui doivent expliquer l’essentiel des émissions d’or des Ptolémées. »

L’Assemblée Générale est clôturée à 12 H 30 et les membres de la Société royale et leurs invités se rendent ensuite au restaurant Le Cercle des Voyageurs afin d’y déjeuner.

 

©  KBGN-SRNB, 2008-2018