Assemblée générale tenue à la Bibliothèque Royale (Sky Room) à Bruxelles, le 18 octobre 2014

Algemene vergadering in de Koninklijke Bibliotheek (Sky Room) te Brussel op 18 october 2014

 

Présents – Aanwezig : Mevr. C. Arnould (secrétaire) en Gh. Moucharte, et MM. J. van Heesch (président), Fr. de Callataÿ (vice-président), J. Moens (administrateur), Cl. Roelandt (contrôleur), P. Assenmaker, H. Dewit, J.-M. Doyen, Chr. Flament, A. Fossion, W. Geets, A. Haeck, J. Laureys, Chr. Lauwers, J.-Cl. Martiny, H. Pottier, M. Rocour, Ph. Sadin, E. Schutyser en R. Van Laere.

Représentés avec procuration – Vertegenwoordigd met volmacht : Mmes R. Gyselen, S. Scheers, H. Taymans en Cl. Van Nerom, et MM. G.-X. Cornet, R. Dillen, Ch. Doyen, M. Gheerardijn, Patrick Pasmans et Jacques Schoonheyt.

Excusés – Verontschuldigd : J. Elsen, H. Vanhoudt en R. Waerzeggers.

Le président ouvre la séance à 14h dans la salle Royal Sky room, au dernier étage Bibliothèque royale. En les invitant à admirer le splendide panorama que la salle offre sur Bruxelles, il accueille l’ensemble des membres titulaires en parcourant rapidement l’ordre du jour qui est particulièrement chargé. En effet, plusieurs points, repris dans l’ordre du jour, sont soumis au vote.

Le premier point discuté concerne la réduction de 50% du montant de la cotisation pour les membres de moins de 25 ans. Cette mesure vise à encourager les jeunes et les étudiants à rejoindre la SRNB. Mme Moucharte signale que beaucoup de nos jeunes membres quittent la SRNB après leurs études et que peu de nos membres actuels seront concernés. Mr Van Laere signale qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de tarif préférentiel pour les membres seniors.

Le deuxième point soumis au vote concerne l’envoi de tirés-à-part sous le format PDF, en lieu et place de leur version papier, aux auteurs de la Revue. Mr Jan Moens détaille, à l’aide d’un tableau récapitulatif, les économies qui pourront être réalisées dans le budget de la Revue. Actuellement, en comptabilisant leur impression et leur envoi, les tirés-à-part reviennent à 2 euros/page et 25 exemplaires sont envoyés aux auteurs. Mr Haeck propose d’en réduire le nombre à 15 et d’autres membres rappellent que de nombreuses revues de numismatiques internationales ont déjà depuis quelques années adopté le format PDF, plus écologique et plus rapide.

Le troisième point est l’introduction de deux bourses de voyage, chacune d’un montant de 750 euros, délivrées à deux numismates par la SRNB afin de leur permettre d’assister au congrès international de numismatique de Taormina (septembre 2015). Ce système de bourse serait valable uniquement pour les congrès internationaux de numismatique qui se déroulent tous les six ans. Afin de pouvoir bénéficier de cette bourse, les candidats devront soumettre une lettre de motivation, leur CV et s’engageront à présenter, obligatoirement, une communication (ou un poster) lors du congrès. Titre et résumé de cette conférence/poster doivent figurer dans la lettre de motivation. Les candidats devront être âgés au maximum de 30 ans, au premier jour du congrès et satisfaire à au moins une des conditions suivantes :

- Etre de nationalité belge

- ou bien, être membre de la SRNB

- ou bien encore, avoir été inscrit dans une université en Belgique.

Les dossiers de candidatures devront parvenir auprès du président de la SRNB, avant le 31/12/2014 et seront examinés par les membres du conseil d’administration et les directeurs de la RBN qui sélectionneront les deux candidats.

Si la proposition est retenue, Mr Van Laere propose de diffuser au maximum l’annonce, notamment via la RBN, le Muntklapper et auprès des cercles de numismatique.

nfin, le président et la secrétaire présentent brièvement les trois candidatures reçues :

Elodie Vandermeiren (parrains : MM. P. Assenmaker et Ch. Doyen) ; Carolien Mertens (parrains : MM. P. Marchetti et Ch. Doyen) ; M. Johan Laureys (parrains : Mme H. Taymans et M. J. Moens)

Le président propose de soumettre l’ensemble de ces points au vote et suite au dépouillement, les résultats sont communiqués. Les trois nouveaux membres correspondants sont élus à la très grande majorité ; la réduction de cotisation pour les moins de 25 ans, également ; le système des bourses de voyage est aussi largement plébiscité et la suppression des tirés-a-part papiers est avalisé à la majorité.

Suite à ces résultats, le président propose d’enchaîner avec la réunion plénière et clôt cette assemblée générale à 14h30.

 

Séance plénière tenue à la Bibliothèque Royale à Bruxelles, le 18 octobre 2014

Plenaire vergadering in de Koninklijke Bibliotheek te Brussel op 18 october 2014

 

Présents – Aanwezig : Voir ci-dessus/zie hiervoor + Mevr. Gh. Moucharte, Fr. Stroobants, E. Vandermeiren en Cl. Van Nerom, et MM. P. Assenmaker, Ph. Graulich, Fr. Gurnet, J. Laureys, Chr. Lauwers, N. Tasset, J.-Cl. Thiry et M. Wauthier.

Excusés / Verontschuldigd : Voir ci-dessus/zie hiervoor +C. Mertens et A. Pourbaix-Van Haeperen, et MM. R. De Marie et N. de Streel.

Le président ouvre la séance vers 14h35 en demandant à Fr. de Callataÿ d’évoquer la mémoire de Mr Georges Le Rider, membre honoraire de notre société et décédé durant l’été 2014. Mr Van Laere évoque la personnalité et la carrière de Mme van der Meer, membre honoraire, dont nous déplorons également la perte. Le président demande une minute de silence en leur honneur.

Par la suite, il présente les trois nouveaux membres correspondants (Elodie Vandermeiren, Carolien Mertens et Johan Laureys) qui viennent d’être élus lors de l’AG et salue ceux qui ont pu répondre à son invitation et qui sont présents dans la salle.

Ensuite, il expose brièvement les mesures adoptées par l’assemblée générale des membres titulaires (voir supra).

Il évoque la tenue de notre prochaine AG, le samedi 28 mars, pour laquelle nous aurons la joie d’accueillir le Prof. Christopher Howgego. La date de la réunion d’été est fixée au samedi 20 juin.

Johan van Heesch, De munten uit de Romeinse graven aan de Rue perdue in Doornik en de geldcirculatie tussen 270 en 360 n.C.

Speaker analyses the numerous coin finds from a Roman graveyard excavated in the Belgian town of Tournai (in Dutch: Doornik). 100 graves with coin deposits were excavated and though they cover the first to the fourth centuries, most of them range from AD 260 till AD 340. These finds illustrate well the changing composition of the circulation of small change in this period. The pre-reform antoniniani and especially those of the Tetrici, Gallienus, Claudius and their imitations circulated over a fairly long period of time as they hardly contained any silver but they seem to have disappeared from the monetary circulation by AD 313 at the latest. From the moment the value of the coinage changed regularly the older and better coins are hoarded and the more recent ones are deposited in the graves. In this way, the finds from the graves in Tournai offer us a unique image of the small change that actually circulated; they present a much more precise picture than the coins one usually finds in excavation layers as these are very often contaminated with residual material.

Henry Pottier, Folles “barbares” du VIIe siècle. Un atelier secondaire en Orient byzantin sous occupation perse

Ces monnaies témoignent directement de la situation politique complexe de l’Empire byzantin durant la première moitié du VIIe siècle. Plusieurs ateliers officiels émettent des monnaies, au même titre que des ateliers militaires (Nicomédie, Isaurie, Neapolis). Les imitations syriennes, souvent attribuées à l’atelier d’Emise) ressemblent à des monnaies byzantines mais présentent des signes différents, voire des pseudo marques d’ateliers.

Une proposition de classification, selon des critères iconographiques, métrologiques et charactéroscopiques, ordonne ces monnaies en quatre séries. Des liaisons de coins avérées peuvent être identifiées entre les séries I-II-III. Quant aux pièces de la série IV, elles ont été frappées sur des monnaies antérieures.

En conclusion, le seul parallèle existant entre ces monnaies « syriennes » et des monnaies barbares est leur raison d’être, càd. combler le manque de liquidité local. Les liaisons de coins confirment que ces monnaies « syriennes » ont été produites dans un atelier identique, selon un ordre chronologique supposé et qu’elles intègrent les normes de poids modifiées par le pouvoir impérial.

 

 

Fermer Sluiten Close
 

©  KBGN-SRNB, 2008-2017