Qui sommes-nous ? Publications et documentation C'est quoi, la numismatique ? Actualités et petites annonces Nous contacter

 

Cher Numismate Internaute

Encore un site de numismatique direz-vous, et vous avez raison. En effet, ce dernier est consacré au CERCLE NUMISMATIQUE DU VAL DE SALM, le plus grand cercle autonome de Belgique francophone dans cette discipline, même s’il compte des néerlandophones et des étrangers parmi ses membres. En naviguant sur ce site vous trouverez, outre une description de ce cercle vieux de plusieurs dizaines d’années, un historique, ce qu’il fait, ce qu’il peut vous apporter, une source documentaire et des textes et informations innovants qui témoignent que la numismatique a encore un avenir.

Après votre visite peut-être vous remplirez la petite procédure également décrite pour vous faire membre.

Notre niveau d’ambition se résume dans la devise du Cercle à savoir : COLLIGERE QUOD DOCERE, PROMOVERE QUOD INCITARE (Réunir pour enseigner, promouvoir pour inciter).

Au travers de réunions tant formelles qu’informelles, par un bulletin mensuel et par le présent média moderne, nous partageons le savoir de nos membres, ce faisant, nous contribuons à la promotion de cette science appliquée qu’est la numismatique et espérons susciter de nouvelles passions et inciter les numismates néophytes ou chevronnés à nous rejoindre.

  

Le logo du Cercle, outre les quatre verbes de la devise en légende circulaire, reprend en cœur, au droit et au revers, une représentation du demi-gros émis par Henri IV, comte de Salm, en l’atelier monétaire de Vielsalm.

Droit : Aigle éployée, à une tête, dans un entourage quadrilobé.

Légende :

Revers : Croix brève et pattée, au centre. Légende intérieure :

Légende extérieure :

Réf. : Bernays-Vannérus 1 ; Weiller p. 181 n° 1

Demi-gros d’argent, frappé par Henri IV comte de Salm entre 1297 et 1301 en son château de Vielsalm. C’est probablement la seule monnaie frappée par Henri IV de Salm, vassal du comte de Luxembourg, mais qui s’était alors déclaré vassal du comte de Hainaut, Jean d’Avesnes, ce qui aux yeux du premier relève de la trahison.

Il utilisa pour se faire un type monétaire particulièrement répandu, à savoir une aigle éployée à droite. Le type du demi-gros à l'aigle prit naissance en Flandre, sous Marguerite de Constantinople (1244-1280). Gui de Dampierre (1280-1305), fils et successeur de cette princesse, continua à se servir de ce type, qui fut encore employé par : Hugues de Châlons, évêque de Liège (1296-1301). Arnould VIII, comte de Loos (1280-1328). Henri VI (III), comte de Lauenbourg (1281- 1288). Acte de forfaiture pour lequel le comte de Luxembourg se devait d’intervenir avec énergie et fit interdire toute frappe monétaire par le comte de Salm. Henri V, succédant à Henri IV en 1301 se soumit sans aucune réticence affirmant solennellement la dépendance féodale complète de Salm à l’égard de Luxembourg ; de plus il s’engageait à ne jamais forger de monnaie en quelque coin que ce fût de ses fiefs luxembourgeois. L’acte du 11 janvier 1307 en témoigne. (Source : « Quand le Comte de Salm battait monnaie à Vielsalm », par G. Remacle (†)). Toutes les monnaies « racontent » l’Histoire.